Pronostic et sévérité des AVC de la jeune femme sénégalaise

Pronostic et sévérité des AVC de la jeune femme sénégalaise

Rec¸u le : 2 mars 2014 Accepte´ le : 2 juin 2015 Disponible en ligne 18 juillet 2015 Disponible en ligne sur ScienceDirect www.sciencedirect.com ...

392KB Sizes 10 Downloads 182 Views

Rec¸u le : 2 mars 2014 Accepte´ le : 2 juin 2015 Disponible en ligne 18 juillet 2015

Disponible en ligne sur

ScienceDirect www.sciencedirect.com



Mise au point : Re´adaptation et fonctions cognitives

Pronostic et se´ve´rite´ des AVC de la jeune femme se´ne´galaise Prognosis and severity of young woman’s stroke in Senegal S.M.L. Dadaha,*, P.E.G.S. Bandzouzia, N.S. Diagnea,c, A. Syb, L.T. Messidjia, Y. Maigae, M.D.W. Ben-Adjia, M. Fayef, K. Toured, M. Ndiayea, A.G. Diopa, M.M. Ndiayea a

Service de neurologie, CHNU de Fann, BP 5035, Dakar, Se´ne´gal Service de psychiatrie, CHNU de Fann, Dakar, Se´ne´gal c Service de me´decine physique et de re´e´ducation fonctionnelle, CHU Ibn Rochd, BP 20001, Casablanca, Maroc d Service de me´decine pre´ventive et de sante´ publique, FMPO, Dakar, Se´ne´gal e Service de neurologie du point G, Bamako, Mali f Service de neurochirurgie, CHNU de Fann, Dakar, Se´ne´gal b

Summary Background. Stroke in women is a condition in progress. The prognosis of this condition depends on a number of factors: the greater longevity of women, the conditions specific to women such as pregnancy, oral contraceptives or hormone replacement therapy for menopause (HTSM). Our goal is to determine the severity and prognosis of stroke in young women. Patients and methods. This is a descriptive cross-sectional study from 1st September 2012 to 31st May 2013, conducted at the Service of Neurology, CHNU of Fann. Fifty-two patients of childbearing activity aged 15 and 49 years and with a confirmed by brain imaging stroke were included in our study. Results. The average age of patients was 35 years, 75% were married. Among the patients, 34.6% had a family history of HTAs. We noted 24 cases of DALYs (46%) and 28 cases of AVCH (54%). Thirty-six patients (69.2%) had grade 4 Rankin while 73.1% had an NIHSS score of between 5 and 15. The average hospital stay was 21 days. The outcome was favorable in more than half of the patients, but most had neurological sequelae. Conclusion. Stroke of the young woman imposes appropriate and specific care because of its severity and sometimes reserved prognosis. ß 2015 Elsevier Masson SAS. All rights reserved. Keywords: Stroke, Young woman, Senegal, Prognosis

* Auteur correspondant. e-mail : [email protected] (S.M.L. Dadah). http://dx.doi.org/10.1016/j.jrm.2015.06.001 Journal de re´adaptation me´dicale 2015;35:162-165 0242-648X/ß 2015 Elsevier Masson SAS. Tous droits re´serve´s.

162

Re´sume´ Introduction. L’accident vasculaire ce´re´bral (AVC) chez la femme est une affection en progression. Selon plusieurs e´tudes, son pronostic de´pendrait d’un ensemble de facteurs : l’augmentation de la longe´vite´ des femmes, la maternite´, les contraceptifs oraux ou l’hormonothe´rapie substitutive de la me´nopause (HTSM). Notre objectif est de de´terminer la se´ve´rite´ et le pronostic des AVC chez la jeune femme. Me´thodologie. Il s’agit d’une e´tude descriptive transversale allant du 1er septembre 2012 au 31 mai 2013, mene´e au service de neurologie du CHNU de Fann. Seulement les jeunes patientes d’aˆge infe´rieur a` 49 ans en pe´riode d’activite´ ge´nitale, pre´sentant un AVC confirme´ par l’imagerie ce´re´brale et ayant e´te´ hospitalise´es au service de neurologie ont e´te´ incluses dans notre e´tude. La collecte des donne´es e´tait faite sur la base de dossiers d’observation des malades et une fiche d’enqueˆte e´tait confectionne´e a` ce but. Re´sultats. L’aˆge moyen des patientes e´tait de 35 ans, dont 75 % e´taient marie´es. Parmi les patientes, 34,6 % avaient des ante´ce´dents familiaux d’HTA. Nous avions note´ 24 cas d’AVCI (46 %) et 28 cas d’AVCH (54 %). Trente-six patientes (69,2 %) avaient un grade 4 de Rankin alors que 73,1 % avaient un score de NIHSS entre 5 et 15. La dure´e moyenne d’hospitalisation e´tait de 21 jours. L’e´volution e´tait favorable chez plus de la moitie´ des patientes, mais la plupart avait des se´quelles neurologiques.

Pronostic et se´ve´rite´ des AVC de la jeune femme se´ne´galaise

Conclusion. L’AVC de la femme jeune s’accompagne d’un pronostic assez re´serve´, et impose une prise en charge adapte´e et spe´cifique du fait de sa se´ve´rite´ et du pronostic parfois re´serve´. ß 2015 Elsevier Masson SAS. Tous droits re´serve´s. Mots cle´s : Accident vasculaire ce´re´bral, Jeune femme, Se´ne´gal, Pronostic

Introduction L’accident vasculaire ce´re´bral (AVC) de la femme est une atteinte en progression avec l’augmentation de son incidence avec l’aˆge, du vieillissement de la population et de la plus grande longe´vite´ des femmes [1]. A` l’instar des accidents coronaires, ils ont longtemps e´te´ conside´re´s comme une pathologie touchant essentiellement le genre masculin [2]. Les e´tudes de projection pre´voient une augmentation des AVC d’ici 2020, avec une plus grande incidence chez les femmes [3], et une augmentation de la mortalite´ par AVC d’ici 2050, plus importante chez les femmes, 30 % de plus que chez les hommes [4]. L’impact social des AVC est plus lourd chez les femmes. Le pronostic fonctionnel en est greve´ par une de´te´rioration physique et cognitive, la survenue d’e´pisodes de´pressifs et une moins bonne qualite´ de vie [1,4]. L’AVC chez la femme pose un double proble`me. D’une part, un tiers des AVC survient chez des individus aˆge´s de moins de 65 ans, donc en activite´ professionnelle au moment de la survenue de l’AVC [3]. D’autre part, la mortalite´ dans la tranche d’aˆge (15–45 ans) est relativement e´leve´e dans les pays en voie de de´veloppement, elle est supe´rieure a` 30 % contre 20 % dans les pays de´veloppe´s [5,6]. L’objectif de notre e´tude est de de´terminer la se´ve´rite´, l’e´volution et le pronostic des AVC chez la jeune femme.

Me´thodologie Il s’agit d’une e´tude descriptive transversale sur 8 mois, allant du 1er septembre 2012 au 1er mai 2013, effectue´ dans le service

Figure 1. Re´partition des malades selon les tranches d’aˆge.

de neurologie du CHNU de Fann de Dakar, Se´ne´gal. Toutes les femmes en pe´riode d’activite´ ge´nitale qui ont e´te´ rec¸ues dans le service pour un diagnostic ave´re´ d’AVC e´taient incluses dans notre e´tude. Pour ce faire, un scanner ce´re´bral e´tait syste´matiquement re´alise´ pour confirmer le diagnostic. Pour chaque patiente, il e´tait e´tabli un dossier me´dical et une fiche d’enqueˆte avec les informations sur :  les donne´es biographiques : l’aˆge, le statut matrimonial, la profession, l’origine ge´ographique, le niveau d’e´ducation, la late´ralite´, les ante´ce´dents ;  la paraclinique : imagerie ce´re´brale (TDM, IRM) ;  l’e´valuation du score de Glasgow a` l’entre´e ;  l’e´valuation de la se´ve´rite´ de l’AVC s’est faite a` l’aide du score de NIHSS (National Institutes of Health Stroke Scale), du score de Rankin modifie´, a` un mois de l’accident.

Re´sultats Notre e´tude portait sur 52 patientes. L’aˆge moyen e´tait de 35 ans avec des extreˆmes de 15 ans a` 49 ans. La tranche d’aˆge 45–49 ans e´tait la plus repre´sentative (38,2 % ; fig. 1). Quarante-cinq patientes (86,6 %) provenaient de la re´gion de Dakar, dont 16 patientes (30,8 %) de zone urbaine et 29 patientes (55,8 %) de zone semi-urbaine. Six patientes (11,5 %) provenaient d’autres re´gions du Se´ne´gal et 1 patiente (1,9 %) venait d’un pays limitrophe (Mauritanie). Sur le plan professionnel, 35 patientes (67,3 %) e´taient me´nage`res et 7 patientes (13,5 %) exerc¸aient une activite´ formelle. Le niveau de scolarisation des patientes e´tait globalement faible. La pratique d’une activite´ physique re´gulie`re e´tait rare, 98 % des patientes ne pratiquaient pas de sport. Quaranteneuf patientes (94 %) effectuaient des activite´s ordinaires de la vie courante au moment de la survenue de l’ictus. Un cas (2 %) e´tait survenu pendant le sommeil en milieu de nuit et deux autres (4 %) e´taient dans un contexte de post-partum, a` j20 et j21. Dans notre se´rie, les principaux facteurs de risque retrouve´s e´taient une hypertension arte´rielle (63,5 %) un ante´ce´dent d’AVC re´cent (moins de 2 ans ; 17,3 %), une contraception orale (15,4 %), une migraine (19,2 %), un diabe`te (3,8 %) et une perturbation du lipidogramme (40,4 %). Aucun cas de tabagisme ni de dre´panocytose n’a e´te´ rapporte´. Quarante-neuf patientes (94 %) pre´sentaient des ce´phale´es isole´es (18,4 %) ou associe´es a` d’autres signes tels que des

163

Journal de re´adaptation me´dicale 2015;35:162-165

S.M.L. Dadah et al.

vomissements (51 %) ou des vertiges (28,6 %). Vingt et une patientes (42,8 %) avaient des troubles de la conscience. Cinquante patientes (96 %) pre´sentaient un de´ficit he´micorporel dont 47 patientes droitie`res et 3 gauche`res. Il s’agissait d’he´miple´gie chez 33 patientes (63,5 %), d’he´mipare´sie chez 16 patientes (30,7 %) et d’une double he´miple´gie chez une patiente (2 %). Nous avons note´ 24 cas d’accidents vasculaires ce´re´braux ische´miques (AVCI ; 46 %) et 28 cas d’accidents vasculaires ce´re´braux he´morragiques (AVCH ; 54 %). Les AVCI e´taient localise´s dans le territoire sylvien (83,3 %), ce´re´bral ante´rieur (8,3 %), vertebrobasilaire et capsulo-thalamique dans 4,2 % des cas chacun. Les he´matomes e´taient de localisations capsulo-lenticulo-thalamique (68 %), pontique (14,3 %) et lobaire (17,7 %). Les patientes de notre se´rie avaient un grade de Rankin modifie´ variant de 0 a` 5. Trente-six patientes (69,2 %) avaient un grade 4, les autres grades e´taient retrouve´s dans des proportions variables (fig. 1). Plus de la moitie´ des patientes (73,1 %) avaient un AVC mode´re´ avec un score de NIHSS entre 5 et 15 (fig. 1). La dure´e moyenne d’hospitalisation e´tait de 21 jours. La re´cupe´ration e´tait totale dans 5 % des cas, partielle dans 74 % des cas et le de´ficit e´tait stationnaire dans 22 % des cas (he´miple´gie ou he´mipare´sie). Vingt-cinq patientes (48 %) e´taient dysarthriques en fin d’hospitalisation. Toutes les patientes pre´sentaient des e´pisodes de´pressifs. Nous avons enregistre´ 11 de´ce`s, soit un taux de 21 % (AVCI [2 %], AVCH [19 %]). Le pronostic e´tait greve´ d’une lourde mortalite´ lorsqu’il existait des troubles de la conscience, un grade de Rankin modifie´ supe´rieur a` 3 et/ou un NIHSS supe´rieur a` 11 (tableau I). Le de´lai de prise en charge e´tait de moins de 3 premie`res heures dans 21 % des cas, entre la 3e et la 6e heures dans 24 % des cas et au-dela` de 6 heures pour le reste. En cas d’AVCH, le traitement e´tait symptomatique avec : maintient de l’e´tat he´modynamique, stabilisation de la pression arte´rielle, lutte contre l’encombrement broncho-pulmonaire, les escarres et les complications de l’œde`me ce´re´bral par perfusion en flash de mannitol. Aucune des patientes n’a be´ne´ficie´ d’une intervention chirurgicale intracraˆnienne. Diffe´rents traitements anticoagulants et antiagre´gants plaquettaires ont e´te´ utilise´s devant les AVCI. Aucune des patientes n’a be´ne´ficie´ de thrombolyse. La re´e´ducation motrice a e´te´ effectue´e chez 70 % des patientes (2 se´ances par semaine en moyenne).

Discussion L’aˆge moyen de notre population a` l’e´tude e´tait de 35 ans avec des extreˆmes de 15 et 49 ans. Ces re´sultats sont comparables a` ceux de Wasay et al. [7] lors d’une e´tude mene´e chez des femmes asiatiques avec une moyenne d’aˆge de 34 ans et des extreˆmes de 15 et 45 ans. Gautier et al. [8] avaient retrouve´ un

164

Tableau I E´volution et pronostic en fonction du score de Glasgow, du score de Rankin modifie´ (SRM), et du NIHSS. Pronostic Effectif Glasgow SRM NIHSS E´volution Re´cupe´ration totale Re´cupe´ration partielle De´ficit stationnaire De´ce`s

Total

Bon Moyen Mauvais De´ce`s

2

14–15

0

0

3 27 9 2 7 2

14–15

1–3

8–13 8–13 (8) 3–7 (3)

4 5

1–4 5–15 5–15 5–15 16–20 21–42

52

aˆge moyen de 31,5 ans avec des extreˆmes de 9 et 45 ans en France. Ceci montre l’homoge´ne´ite´ de cette atteinte chez cette cate´gorie particulie`re. Les tranches d’aˆge les plus repre´sentatives se situaient entre 40–44 ans et 45–49 ans avec une proportion totale de 63,2 %. Nos re´sultats sont quasiment identiques a` ceux de Ducrocq et al. [9]. L’incidence chez l’homme comme chez la femme augmente avec l’aˆge [2] et, selon l’e´tude de Framingham, elle doublerait par tranche de 10 ans d’aˆge [10]. L’e´volution et le pronostic e´taient favorables en ge´ne´ral dans notre e´tude. Parmi notre population, 61,5 % avaient un score de Rankin modifie´ infe´rieur ou e´gal a` 3 et un score supe´rieur a` 4 chez 38,5 % des patientes. Wasay et al. [11] avaient de meilleurs re´sultats avec un score de Rankin modifie´ entre 0 et 3 dans 83 % des cas, et un score supe´rieur a` 4 dans 17 % de cas. Le taux de mortalite´ dans notre population a` l’e´tude e´tait de 2 % pour les AVCI. Celui-ci e´tait infe´rieur au taux de 4 % rapporte´ par Wasay et al. [11] Cette diffe´rence peut s’expliquer, d’une part, par le fait que la plupart des AVC graves de´ce`dent avant d’arriver au service. Ce phe´nome`ne est favorise´ par l’absence de transport me´dicalise´ des patientes, la rarete´ des services de prise en charge adapte´e et la difficulte´ d’acce`s a` ces services. D’autre part, les patientes qui arrivent avec un coma sont d’emble´e hospitalise´es au service de re´animation et ne sont transfe´re´es dans le service de neurologie que lorsque l’e´tat de conscience et les parame`tres vitaux sont e´quilibre´s. Dans la population d’AVCH, un taux de mortalite´ de 19 % avait e´te´ enregistre´. Loes et al. [12] quant a` eux ont observe´ la survenue d’un de´ce`s dans 13,7 % des cas. Parmi les patientes ayant surve´cu a` leur AVC, la dure´e moyenne d’hospitalisation e´tait de 21 jours. D’apre`s les enqueˆtes handicap-sante´ me´nages (HSM) et handicap-sante´ institutions (HSI) 2008–2009 en France [13,14], la pre´valence ponde´re´e des se´quelles d’AVC pour les femmes aˆge´es entre 15 et 45 ans e´tait de 0,2 %, et augmentait fortement avec l’aˆge. De cette enqueˆte, il ressort e´galement qu’une proportion de 35,5 % des sujets jeunes avec ante´ce´dents d’AVC pre´sentait des restrictions des activite´s de la vie quotidienne (toilette, habillage/de´shabillage, alimentation, de´placement). Il en e´tait de meˆme pour la plupart de nos patientes, ce qui les

Pronostic et se´ve´rite´ des AVC de la jeune femme se´ne´galaise

rendait de´pendantes d’une tierce personne. En effet, nous avions une re´cupe´ration totale dans 5 % des cas, partielles dans 73 % des cas et le de´ficit e´tait reste´ stationnaire dans 22 % des cas. Selon les donne´es du registre populationnel de Dijon en France [13], 41 % des survivants n’ont plus de symptoˆmes un mois apre`s l’AVC, 25 % pre´sentent un handicap le´ger ou mode´re´ et 34 % ne peuvent marcher sans assistance, les de´pressions en outre e´tant fre´quentes apre`s un AVC. Ces limitations contribuent e´galement a` augmenter le taux de choˆmage allant a` 38 % contre 9 % en absence d’AVC d’apre`s les re´sultats de HSM. Dans notre population, 28,9 % des patientes exerc¸aient une activite´ a` revenu, 67,3 % e´taient me´nage`res et 1,9 % au choˆmage ; ce taux de choˆmage se verra e´galement augmenter du fait du handicap de ces femmes auparavant actives, avec des re´percussions sur le revenu du me´nage.

Conclusion Les femmes sont davantage victimes d’AVC que les hommes. L’impact social de cette pathologie est majeur et va encore augmenter dans les anne´es a` venir, du fait du vieillissement de la population. Les pertes d’autonomie conduisant a` l’institutionnalisation sont de´ja` plus fre´quentes chez la femme que chez l’homme. La perte d’activite´ professionnelle secondaire a` cette atteinte est d’un e´norme retentissement sur la vie sociale et familiale de ces patientes, se retrouvant non seulement improductives, mais aussi un fardeau pour leur entourage.

De´claration d’inte´reˆts

[2]

[3]

[4] [5] [6]

[7]

[8]

[9]

[10]

[11]

[12]

[13]

Les auteurs de´clarent ne pas avoir de conflits d’inte´reˆts en relation avec cet article.

Re´fe´rences [1]

Bousser MG. Stroke in women. The 1997 Paul Dudley White International Lecture. Circulation 1999;99:463–7.

[14]

Arnold M, Bousser MG. Accidents vasculaires ce´re´braux chez la femme. In: EMC - Neurologie. Paris: Elsevier Masson SAS; 2006 [17-046-R-20]. Struijs JN, Van Genugten ML, Evers Sm Ament AJ, Baan CA, van den Bos GA. Modeling the future burden of stroke in the Netherlands. Impact of aging, smoking, and hypertension. Stroke 2005;36:1648–55. Kurth T, Bousser M-G. Stroke in women. An evolving topic. Stroke 2009;40:1027–8. OMS/WHO. Rapport sur la sante´ dans le monde 2003 : fac¸onner l’avenir. Gene`ve: OMS; 2003 [203 p.]. Balogou Agnon Ayelola Koffi, Grunitzky Eric G, Assogba Komi Apetse Kossivi, Kombate Damelan, Amouzouvi Dodzi. Accidents vasculaires ce´re´braux chez le sujet (15 a` 45 ans) dans le service de neurologie de CHU campus de Lome´. Afr J Neurol Sci 2008;27:44–51. Annick Mintya Ndouba, Ze Minkande J, Chiabi A, Nnomoko Bilounga E, Beyiha G. Les accidents vasculaires ce´re´braux a` l’hoˆpital gyne´co-obste´trique et pe´diatrique de Yaounde´. Aspects e´pide´miologiques, cliniques et paracliniques. Schweiz Arch Neurol Psychiatr 2012;163:54–7. Legrand A. Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg L; 2009 [22 janvier 2014, All Rights Reserved]http://www.emedicine.com/neuro/topic432.htm. Ashok PP, Radhakridhna M, Sridharan R, el-Mangoush MA. Incidence and pattern of cerebrovascular disease in Benghazi, Libya. J Neurol Neurosurg Psychiatry 1986;49:513–23. Arquizan C, Mas JL. Prise en charge de l’infarctus ce´re´bral aigu. EMC Neurologie, Paris: Elsevier Masson SAS; 1999 [17-046-B60], 6 p. Wasay M, Kaul S, Menon B, Venketasubramanian N, Gunaratne P, Khalifa A, et al. Ischemic stroke in young Asian women: risk factors, subtypes and outcome. Cerebrovasc Dis 2010;30: 418–22. Loes CA, Rutten-Jacobs, Renate M, Arntz, Noortje AM, Maaijwee. et al. Long-term mortality after stroke among adults aged 18 to 50 years. JAMA 2013;309:1136–44. De Peretti C, Woimant F. Le handicap conse´cutif aux accidents vasculaires ce´re´braux dans la population des me´nages odinaires. Apport de l’enqueˆte handicap-Sante´ me´nages (HSM) – Premiers re´sultats. In: Colloque SENV, Paris. Institut de vaille sanitaire; 2010. de Peretti C, Grimaud O, Tuppin P, Chin F, Woimant F. Pre´valence des accidents vasculaires ce´re´braux et leurs se´quelles et impact sur les activite´s de la vie quotidienne : apport des enqueˆtes de´claratives handicap-sante´-me´nages et handicapsante´-institution, 2008–2009. BEH 2012;no 1.

165