Douleurs thoraciques inexpliquées : penser au bupropion

Douleurs thoraciques inexpliquées : penser au bupropion

52 important d’origine centrale, à l’origine d’une dysfonction sexuelle. ■ Optalidon : arret de commercialisation Optalidon comprimé et suppositoire ...

115KB Sizes 298 Downloads 669 Views

52 important d’origine centrale, à l’origine d’une dysfonction sexuelle. ■

Optalidon : arret de commercialisation Optalidon comprimé et suppositoire : arrêt de commercialisation programmé au 31 décembre 2003. Association noramidopyrine et caféine : antalgique périphérique et stimulant central. Les laboratoires Novartis annoncent l’arrêt de commercialisation de leurs spécialités Optalidon comprimé et Optalidon suppositoire à compter du 31 décembre 2003. Pour en savoir plus : Se reporter à la monographie Vidal de Optalidon à la noramidopyrine. Ces spécialités sont indiquées dans le traitement des manifestations douloureuses aiguës, lorsque leur activité leur confère un avantage réel face à d’autres antalgiques. Source : RCP - Laboratoire 28/11/2003. ■

Douleurs, 2004, 5, 1 en un double aveugle randomisé « crossover » en 2 périodes de 14 jours chacune. À tout moment les patients pouvaient prendre de la morphine à libération immédiate (MLI) si besoin, de manière à maintenir l’EVA ≤ 4. La douleur, la satisfaction, la consommation de MLI et les effets indésirables étaient notés. Le ratio de dose Mo/Ox était de 1,8. La consommation hebdomadaire de MLI était plus élevée chez les patients sous Mo que chez ceux qui prenaient de l’Ox. Les patients sous Ox avaient moins de nausées et de vomissements. La consommation de MLI chez les malades qui avaient de la morphine seule était 38 % plus élevée comparée à ceux qui recevaient une association Mo+Ox. Les résultats suggèrent que l’association morphine oxycodone, pourrait constituer une alternative utile en pratique clinique. ■

Douleurs thoraciques inexpliquées : penser au bupropion De Graaf L. Diemont W. Chest pain during use of bupropion as an aid in smoking cessation. British Journal of Clinical Pharmacology 2003;56.

Oxycodone vs (+ ?) morphine Lauretti G. Oliveira G. Pereira N. Comparison of sustainedrelease morphine with sustained-release oxycodone in advanced cancer patients. British Journal of Cancer 2003;89:2027-30. Internet : www.bjcancer.com Les effets antinociceptifs de la morphine (Mo) et de l’oxycodone (Ox) ne sont pas préférentiellement médiés par les mêmes récepteurs. L’étude avait pour objet d’évaluer le profil analgésique de l’association morphine oxycodone en comparaison avec la morphine administrée seule. Vingt six patients ont reçu des formes orales à libération prolongée de Mo ou d’Ox. Durant la première phase, après randomisation, le médicament était titré jusqu’à obtenir un contrôle stable de la douleur pendant 7 jours. La 2e phase consistait

Le centre néerlandais de pharmacovigilance a reçu 22 rapports faisant état de douleurs thoraciques au cours de l’utilisation de bupropion (Ziban®) comme aide à l’arrêt du tabac. Des données concernant le suivi à long terme ont été recueillies, notamment pour déterminer si ces symptômes étaient annonciateurs de maladies cardiaques. Chez tous les patients sauf un, les symptômes ont disparu après arrêt du bupropion. Sept patients ont été investigués de façon exhaustive, permettant d’exclure une cause cardiaque chez 6 d’entre eux. Au cours du suivi à long terme, aucune affection cardiaque ou coronarienne n’a été diagnostiquée. Ces rapports semblent indiquer que des douleurs thoraciques peuvent être associées à l’usage de bupropion. Les mécanismes demeurent toutefois obscurs. ■